SAMSUNG DIGITAL CAMERA

7h30 pétante, le chauffeur du mini-van, et nous qui prenions notre temps en pensant que ce serait un horaire colombien...

0n saute dans le bus direction Baranquilla, de là on prend un servicio publico- une voiture privée avec chauffeur- pour aller à la finca Los Angeles. Arrivée 13h, on passe un portail rouge sur le bord de la route et pendant 500 mètres on traverse un jardin sauvage, le chemin est de terre avec des bosses, des trous, des creux et puis tout un coup on se retrouve face à la mer.

On fait la connaissance de Nohémi qui est la fille des propriétaires et la gérante de la partie touristique de la finca. Son grand sourire nous accueille et nous sommes déjà sous le charme de ce lieu incroyable... Notre tente est déjà montée, juste à l'orée de la plage, protégée du vent par un bosquet et installée sous un figuier. Nous rencontrons les autres hôtes présents aujourd'hui : une jeune péruvienne Josepha qui habite Bogota mais qui repart déjà ce soir, juste le temps d'échanger les emails, et Daniele, sa soeur Catalina et Ricardo, trois colombiens de Bogota, en vacances pour quelques jours après avoir passé trois semaines avec l'armée comme instructeurs en escalade. Daniele et Ricardo ont en effet une école spécialisée dans la sécurité des sports extrêmes et une agence d'aventure à la découverte de la faune et de la flore des Andes. Première journée plutôt calme, nous profitons de la mer et de la plage. En fin de journée, Nohémi nous fait faire le tour de la finca et nous présente à sa maman. Nous restons un bon bout de temps à discuter de la Colombie, de la France et de la vie en générale... délicieux moment tout en simplicité ! A peine notre diner terminé -poisson grillé accompagné de patacones- la pluie nous envoie directement nous coucher sous la tente. Le lendemain, il fait très beau, la pluie est passée et une belle journée s'annonce. Nous avons rendez-vous avec un guide pour aller faire une virée au Parc Tayronna, réputé pour la beauté de ses plages. Le parc est uniquement piéton et il faut marcher 45 minutes dans la forêt pour atteindre la côte. Ensuite, en longeant la côte, on passe de plage en plage, toutes différentes les unes des autres. Les rochers de granite nous font penser à la Bretagne... Nous passons la journée avec les trois colombiens et notre guide Harold. Enfin un guide à la hauteur ! Il nous parle du parc, composé de plus de 35 plages, nous rattrapons aussi nos lacunes sur la Ciudad Perdida (nous nous convainquons qu'on y retournera un jour), et puis il a été l'élève de Daniele (comme Nohémi d'ailleurs), ils se connaissent donc bien, tout cela crée une super ambiance. Arrivé à la plage la Piscina, nous enfilons notre matériel de plongé et filons vers le fond. Très improbable ce lieu, le large est délimité par une barrière de rocher, qui a ensuite été colonisée par le corail. Une nouvelle fois, c'est un grand moment, quelle vie, tous ces poissons multicolores, c'est vraiment magique ! Après 1h30 de snorkeling, nous continuons notre chemin jusqu'à la plage Cabo San Juan. Cette plage est hyper connue, avec sa cabane posée sur la pointe. On l'a tellement vue en photo qu'on a l'impression d'être déjà venus. Mais l'envers du décors est un peu moins paradisiaque avec toutes ces tentes pleines de gringo posées au bord du chemin. Il est temps de faire demi-tour. Chemins de terre, plage, rochers, nous finissons par atteindre un hôtel isolé dans le parc, en bord de mer. Cet hôtel a 5 étoiles et est très attaché au respect de l'écologie. Ses cabanes semblent merveilleuses. On y accueille beaucoup de lunes de miel. La prochaine fois peut-être ;-) Nous repartons après avoir goûté à la fameuse limonade de coco et suivons notre guide les yeux fermés malgré la nuit tombée. Ca fait plaisir d'avoir un guide de confiance, ça change tout. Nous reprenons la voiture, 4x4 Land-Rover, instrument de travail de Daniele et Ricardo. Ils adorent leur voiture, c'est vrai que dans ces circonstances, c'est vraiment une machine incroyable. Après le diner, nous montons les voir à leur cabane pour leur dire au revoir. Ils ont prévu de partir super tôt demain car un long voyage jusqu'à Bogota les attend. Dans la discussion nous leur racontons nos mauvaises expériences avec les guide de la Ciudad Perdida et du Guatemala. Et là Daniele nous propose de nous filmer en train de raconter cela, ce sera une parfait illustration pour son colloque sur la sécurité organisée par le ministère du tourisme pour les agences de sports extrêmes la semaines prochaine à San Gil. Ok ! Rendez-vous pour le petit déjeuner... Le lendemain, après cette petite interview vidéo bien amusante pour nous et intéressante pour eux, nous nous disons au revoir ! Nous profitons une fois de plus de la plage. La mer est super agitée, avec des gros rouleaux. Du coup, nous suivons Joel, le neveu de Nohemie jusqu'à l'embouchure du Rio, où les vagues sont plus fortes pour lui du coup il peut surfer et nous nous baigner dans le Rio, beaucoup plus calme. Fin de journée, il est 17h, nous attendons notre chauffeur en compagnie de Nohémie, souhaitons bon voyage à deux françaises qui ont aussi rencontré le fameux Matthieu de Cartagène et filons vers le terminal pour attraper un bus de nuit pour Bucaramanga, afin d'atteindre Barichara.