Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Guatemala

Fil des billets

Mercredi, octobre 14 2009

Casa del mundo

2009-10-13-11h24m30__Medium_.jpgNous voila au Lago de Attitlan ! Quel paysage incroyable ! Apres les echos qu'on en avait eu, et en particulier sur la ville de San Pedro envahie de touristes venus ici pour faire la fête, nous avions hesite a passer par ici... Ca aurait ete vraiment dommage ! Du coup, on a juste traverse Santiago pour attraper une lancha en direction d'un hotel tout simplement magique ! Accroche a la falaise au dessus du lac, cet hotel plutot haut de gamme (petit craquage pour l'anniversaire de Jeje) nous a enchante par sa beaute, la gentillesse du personnel, les repas gastronomiques, ses terrasses et ses jardins et la vue sur le lac et ses volcans ! Bref, une parenthese enchantee de deux jours... Et maintenant nous revoila a Antigua. Reveil demain jeudi a 3h du mat pour attraper un shuttle direction Guatemala City, arrivee prevue a 6h30 pour un bus direction Managua au Nicaragua !

Lundi, octobre 12 2009

Hamaca y Pescado

 SAMSUNG DIGITAL CAMERA Mercredi 7 octobre, on arrive à Antigua avec Dario et Einave. On se pose dans un hostel, notre dernière soirée ensemble. Que le vayan bien, hasta luego y tal vez nos vemos en Paris !

Le lendemain, sur le qui vive à 7h on arrive au terminal de chicken bus. Ah enfin, voyager dans ces anciens school bus américains avec les locaux, c'est ça le Guatemala … Première étape, aller jusqu'à Escuintla, 2 heures de route et ensuite prendre un bus en direction de Mazatenango. Le cobrador, celui qui fait payer, nous explique que le prochain bus nous coutera pas plus de 25 quetzales, sympa de nous prévenir. On était en position de négocier du coup ! Et nous avons eu notre bus direct, sans attendre et à 25 quetzales...au lieu des 35 qu'on nous demandait. Trois heures plus tard, on arrive à Mazatenango, de là on cherche le bus Papaya qui va là où l'on veut: Chiquistepeque. On doit demander au chauffeur de nous déposer à la Casa d'Anna y Juancho. Et oui, nous avons décidé de passer quelques jours sur la Côte Pacifique et de participer au projet Hamaca y Pescado. Ce projet ouvert à tous, et ce quelque soit la durée, propose de travailler bénévolement à la bibliothèque ludothèque qu'ils ont mise en place. La formule est simple et pas chère: on est hébergé dans une cabane dans le jardin, le petit-déjeuner se fait avec Anna et Elfego ( Juancho est son surnom) et tous les autres repas se font dans une famille du village.

A 18h la hora del sol nous attend, c'est l'heure consacrée à l'apéro. A 19h, on se rend chez Annabelli, cette dernière nous accueillera chez elle pendant tout notre séjour pour le déjeuner et le dîner.

Jeudi, après un copieux petit déjeuner dans le jardin de sable de la maison, nous allons avec Elfego à l'école du village pour annoncer aux élèves que la bibliothèque sera ouverte aujourd'hui et demain et pour les plus grands, samedi pour un cours d'anglais. La plupart était déjà au courant que des touristes étaient arrivés: les nouvelles vont vite dans ce petit village.

Il est 15h, on rentre de déjeuner chez Annabelli, délicieux repas ! On se pose devant la cabane, hamac et chaise longue pour se reposer un peu de cette chaleur ! Mais vers 15h30, des bruits nous parviennent de la bibliothèque. On décide d'aller voir. Ils sont tous là les enfants, assis sagement sur les bancs à attendre 16h. Trop mignons. Évidemment, nous sommes à peine arrivés que le calme cesse...L'excitation monte, ils crient, ils sautent, ils courent dans tous les sens. Il n'est pas encore 16h, la bibliothèque n'est pas ouverte, ce n'est qu'à l'arrivée d'Anna qu'on peut avoir accès aux jeux. Ah, enfin 16h, Anna pousse la porte, les enfants se précipitent aux toilettes pour se laver les mains, maintenant ils savent qu'il faut être propre pour venir ici. Anna ouvre la bibliothèque, deux espaces se créent: coin lecture et coin jeux. Sur le sol, on pose des couvertures et des livres et sur la table, on dispose toutes sortes de jeux des puzzles, des dominos... C'est dommage, il pleut, du coup pas de jeux dehors. La session dure 2 heures, ça passe à une allure folle, arrive vite 18h. Allez à demain les enfants ! Trop chous ! On a déjà nos préférés... On dine chez Annabelli, après la hora del sol avec Anna y Elfego. Encore un repas muy rico !! 21h on dort déjà … pour être debout le lendemain à 6h en grande forme. La journée se passe tranquille, on doit préparer le cours d'anglais de samedi, on va créer un jeu de société avec différents thèmes: mimer, répondre, mettre dans l'ordre, traduire et épeler, le tout en anglais bien sûr ! 16heures, de nouveau bibliothèque, on a hâte ! On retrouve tous nos ptits bouts de chous et cette fois, il fait beau donc au bout d'une heure, on joue dehors. Que du bonheur !

18h rebelotte hora del soll et diner chez Annabelli, c'est agréable d'avoir des habitudes en si peu de temps. Samedi 6h30, nous avons rendez-vous avec Daniel pour faire un tour de la laguna en lancha, bateau à moteur. Après le petit-déjeuner, on se remet à la création du jeu, et oui on s'applique ! Après le déjeuner, on reste jouer chez Annabelli avec sa fille Mélissa. 16h, l'heure du cours d'anglais, nous sommes arrivés déjà depuis un quart d'heure pour se préparer … Les enfants arrivent petit à petit, au total ils ne seront que 5. On essaie de faire un début de cours, mais ça fait longtemps qu'ils n'ont pas eu de cours d'anglais, ils sont un peu perdus et aussi très gênés de devoir parler … De jeunes ados ! Et oui on retrouve ça partout . Du coup, on décide de commencer le jeu, un peu plus ludique l'idée leur plait. Enfin dur dur quand même, on s'arrache un peu le cheveux, pas évident de s'improviser prof …mais on espère que ça leur a plu. Notre dernier soir... dernière hora del sol...On part demain par le bus de 6h30. Mais on apprend que demain a lieu le début du championnat de football et la journée se conclue par un bal... Heu... Si on restait ? Et on est resté une journée de plus, tranquille, pas de bibliothèque, pas de cours d'anglais, rien juste profiter de la journée ! Nous avons donc décidé ça sur un coup de tête, du coup les repas improvisés du dimanche se feront chez Anna y Elfego. Et quel menu: un lapin du jardin pour le déjeuner et des pâtes pour le soir. La journée se coule doucement, on passe voir Annabelli y Melissa pour leur faire un dernier coucou. Elles ne viendront pas au bal; le mari d'Annabelli ne la laisse pas sortir. Déjà, elle a de la chance qu'il la laisse cuisiner pour les touristes. En fin de journée, coupure de courant, plus rien ! Le bal tombe à l'eau... Pas grave, on en profite pour passer une dernière délicieuse soirée chez Anna y Elfego à la lumière de lampes à pétrole. On apprendra le lendemain que la coupure de courant a touché tout le pays pendant plusieurs heures. On peut donc imaginer le chaos dans les grandes villes ! Déjà qu'en temps normal … Bon là on est lundi matin, il faut filer. Un dernier tour dans le village, un dernier abrazo à Annabelli, Melissa et deux de ses neveux ( nos préférés) Leslie et Brian. La gorge se serre au moment de se dire au revoir, on reviendra et on restera plus longtemps ! Nous sommes en début de mois, donc Anna y Elfego se rendent à Mazatenango, ils nous proposent de nous déposer ! Top et beaucoup plus rapide que le bus. Arrivés au terminal, on se dit au revoir ( encore des au revoir, dur dur ) et là encore c'est très émouvant ! On reviendra !

http://hamacaypescado.blogspot.com/

On voulait aller à Quetzatenango, mais finalement, on prend un chicken bus qui nous emmène à Santiago au Lago de Attitlan. De là, on veut rejoindre Jaibalito, pour se rendre à la Casa del Mundo, l'hôtel le plus magique du Guatemala. Un grand plaisir pour l'anniversaire de Jérôme.

PS: Merci pour vos messages

Mercredi, octobre 7 2009

Un petit coin de paradis

 SAMSUNG DIGITAL CAMERA9h3o départ en shuttle de Flores. Pour le moment pas de chicken bus, mais des mini vans privatisés utilisés pour les touristes, le prix est plus élevé, mais pour certaines destination on gagne du temps pour une différence de quelques quetzales seulement.

Dans notre shuttle, un autre couple, d'israël et trois copines, assez jeunes. En route pour Lankin...

Le shuttle est décoré de stickers flamme sur le volant et sur les vitres, le chauffeur est assez jeune et écoute du reggaetone. Un premier indice aurait du nous mettre la puce à l'oreille, à peine parti, le chauffeur met sa ceinture de sécurité … Ici, aucun chauffeur jusqu'à présent n'avait mis sa ceinture... Aïe, quel voyage ! Il a été éprouvant, obligé de se tenir avec les moyens du bord, d'autant plus que derrière, nous n'avons pas de ceintures...

Nous arrivons enfin à Lanquin, pas le temps de se demander où se trouve le Zephyr, un rabatteur se précipite vers nous et nous propose le Zephyr. Ca tombe bien c'est là que nous allons.

On monte le chemin et on découvre ce petit coin de paradis... Une auberge au milieu des montagnes, posée au sommet d'une colline. Merveilleux ! Chris, le cuisinier, nous accueille, il gère le lieu avec Thomas. On décide de rester dans le dortoir, occupé seulement par un autre couple. Les baños sont compartidos mais tellement magiques que même les occupants des chambres privées les utilisent: douche sans fenêtre ouverte sur les montagnes de Lanquin.

A peine arrivés, on a déjà réservé plusieurs excursions, la première commence à 17h. On va visiter la grotte de Lanquin et voir la sortie des murcielagos, les chauves-souris.

On fait la connaissance de Otto, notre rabatteur, il sera notre guide. Le tour dans la grotte est dément, l'air est humide et chaud, on transpire beaucoup. Otto nous fait faire le tour et puis à la tombée de la nuit, on se pose à l'entrée et on voit déferler des milliers de murcielagos. Waouh ! On sent le souffle d'air quand elles sortent, brrrr elles nous frôlent, sans jamais nous toucher.

Le soir, on déguste notre premier repas préparé par Chris, un vrai régal ! Merci aux anglais croisés sur la route pour leur bon plan...

On se sent bien ici !

Le lendemain, on part pour faire une excursion à Semuc Champey, le fameux endroit dont tout le monde parle. On fait la connaissance de Matthieu, belge, et d'Aline, suisse, ils sont de la partie pour cette journée trépidante ! On retrouve Otto qui est, de nouveau, notre guide.

Première activité la visite des grottes à la lumière de bougies, nous avons nos flash light en cas d'inondations. Là, on dépose nos affaires dans une petite cabane et nous voilà partis avec nos bougies en maillot de bain, et oui car les grottes sont aquatiques !!

Là, on se serait cru dans un Indiana Jones, à la recherche du trésor perdu au fond de la grotte. Parfois, obligés de nager, tenant la bougie d'une main, tout en essayant de garder la tête hors de l'eau ! Pas évident, en plus quelques fous rires nous ont rendus la tâche plus compliquée ! Otto nous guide à chaque fois il nous propose deux alternatives: «es optional pero muy facil » Alors, on a escaladé des cascades, plonger dans des trous d'eau, gravis des parois avec une mini échelle... Un vrai trip d'aventurier !

A la sortie, on est tous ravis, à la fin on a presque froid mais une fois dehors on se réchauffe vite On prend, alors, un tubing, une chambre à air surgonflée, pour descendre le rio, muy divertido !

Ensuite, une marche jusqu'au Mirador, quelle montée ! Mais du coup, quelle vue ! Époustouflant, on a devant nos yeux Semuc Champey: un pont naturel de 300m sous lequel coule donc une rivière et sur lequel se sont creusés des piscines naturelles d'eau cristalline venue des montagnes. Ce ne sont pas les mêmes sources d'eau. Incroyable ces deux phénomènes naturels, d'autant plus réunis. On rejoint donc l'entrée de la rivière là où elle plonge sous terre. On ne peut pas trop s'approcher, c'est très glissant et on se retrouverait dessous quelque part, mais personne ne sait vraiment où.

On se rapproche des piscines naturelles, hora del almuerzo ! Hay que disfrutar !

Après un fameux déjeuner on plonge de piscines en piscines jusqu'à atteindre la sortie du tunnel. On comprend enfin pourquoi Otto se trimballe une corde, on peut -pero es optional- descendre à l'aide de la corde voir la sortie du rio, en dessous des piscines naturelles. Les garçons courageux décident de le faire pendant que les filles se disent que c'est définitivement pas pour elles.

Pas de photo à l'appui mais c'est hallucinant. On se retrouve perché sur un rocher donnant sur la sortie du rio, on voit jaillir l'eau souterraine. Quelle puissance ! Et au dessus, des cascades...

On rentre fourbus mais heureux. Après une bonne douche, on attend avec impatience le dîner de Chris! Il faut dire que nous sommes en pension complète, petit déjeuner, lunch bag et dîner.

Là quelle surprise, on retrouve notre couple d'israëliens avec qui on était dans le bus.

On dine ensemble avec Aline et Matthieu et Dario et Einave. Ces derniers ont booké pour le lendemain un hike dans la campagne de Lanquin pour aller jusqu'à la cascade. Ils nous proposent de se joindre à eux. Banco !

Le lendemain, nous voilà partis tous les 6 avec Otto, toujours lui! La marche dure aller-retour 5h. On part à 8h il fait déjà une chaleur de bête! On monte on descend, on a devant nous un paysage magique, au loin on entend déjà la cascade.

On passe devant une école, le professeur nous invite dans la classe. Les enfants sont tout excités, ils ne sont pas habitués à voir des touristes, ici.

Otto veut nous emmener jusqu'au sommet de la cascade, pour cela il paie des campesinos pour avoir le droit de passer par leur chemin. Et quel chemin, il nous faudrait une machette, on se croirait en pleine jungle. Arrivés en haut, Otto est le seul à se baigner, nous tous un peu timorés, on le regarde et on prend des photos.

On redescend pour aller déjeuner près d'un petit pont et là on retrouve la plupart des enfants. Ils ont fini l'école, ils restent un peu avec nous. Mais c'est difficile car ils ne parlent pas encore espagnol mais maya.

Finalement, on prend le chemin de retour. Quelle délicieuse journée tous ensemble.

On arrive à l'hôtel, tout plein de sueur mais aussi d'énergie. Du coup, on décide d'enchaîner par une petite heure de tubing dans la rivière en bas de l'hôtel.

On se laisse dériver le long du rio, on rit, on chante, il faut faire attention au courant, aux rochers à fleur d'eau mais c'est cool. Soudain c'est le drame, on se prend tous dans un arbre pas cool ! On en gardera un souvenir impérissable tous les 6 ! N'est ce pas Aline&Matthieu, Einave&Dario ?! ;-)

De retour à l'hôtel, fourbus, c'est notre dernier soir. Le lendemain, on prend la route pour Antigua avec Dario et Einave. On dit au revoir à Thomas et Chris, on leur laisse un tit badge souvenir. Ok, l'un est anglais et l'autre hollandais, ils auront du mal à nous lire. Mais on a passé de tels moments ici, qu'on voulait leur laisser un badge coup de coeur ! Difficile de partir. Ils viennent d'ouvrir, en août, mais les travellers entendront parler du Zephyr d'ici peu, ça c'est sûr !!

Notre petit coin de paradis...

Samedi, octobre 3 2009

Tikal-Flores

 SAMSUNG DIGITAL CAMERANouveau pays...Le Guatemala ¡ On arrive a Flores, une ville sur une presqu'ile, on se booke un hotel vue sur le lac vite fait. A peine arrives, on a reserve l excursion a Tikal et un shuttle pour descendre vers Lanquin. Genial ¡ Un reveil a 4h pour un rdv a 4h30 devant l'hotel, et oui car si on arrive tot on peut voir des animaux sauvages, Tikal se trouve dans une jungle ... Le bus arrive a 5h15, et oui c'est l'heure guatemalteque... om prend la route, le lever du soleil s'apprecie depuis le bus, dommage . On arrive sur place, on est une petite trentaine, mais comme on a demande un guide en espagnol nous ne sommes que 4. On se ballade dans cet immense site, meme si on commence a connaitre les ruines Mayas, enfin ce sont les premieres au Guatemala.Ce qui nous rend dingue c'est que les ruines sont dans la jungle du coup on decouvre des tas d'animaux:tarentule, singes, toucans, oiseaux de la famille des quetzals tres rares il semblerait, et meme un crocrodilo. On rentre a l'hotel epuise mais heureux ¿ Comme il est tot, on en profite pour se ballader dans la ville, et finalement on loue une lanchas ( une barque a moteur) pour faire le tour de l'ile et se poser sur une playa. Il fait une chaleur ... Mais la pluie est au rdv chaque apres-midi, ce qui nous apporte un peu de fraicheur. Premiere escale au Guatemala. On continue a descendre, on va a Lanquin, il parait que c'est un endroit maravilloso ¡ Et puis, on a hate d'etre au Zephyr Lodge, recommande par deux anglais croises a Caye Caulker, ils nous ont vante les merites du cuisinier et l'emplacement de cet hotel. A ver ...