SAMSUNG DIGITAL CAMERA9h3o départ en shuttle de Flores. Pour le moment pas de chicken bus, mais des mini vans privatisés utilisés pour les touristes, le prix est plus élevé, mais pour certaines destination on gagne du temps pour une différence de quelques quetzales seulement.

Dans notre shuttle, un autre couple, d'israël et trois copines, assez jeunes. En route pour Lankin...

Le shuttle est décoré de stickers flamme sur le volant et sur les vitres, le chauffeur est assez jeune et écoute du reggaetone. Un premier indice aurait du nous mettre la puce à l'oreille, à peine parti, le chauffeur met sa ceinture de sécurité … Ici, aucun chauffeur jusqu'à présent n'avait mis sa ceinture... Aïe, quel voyage ! Il a été éprouvant, obligé de se tenir avec les moyens du bord, d'autant plus que derrière, nous n'avons pas de ceintures...

Nous arrivons enfin à Lanquin, pas le temps de se demander où se trouve le Zephyr, un rabatteur se précipite vers nous et nous propose le Zephyr. Ca tombe bien c'est là que nous allons.

On monte le chemin et on découvre ce petit coin de paradis... Une auberge au milieu des montagnes, posée au sommet d'une colline. Merveilleux ! Chris, le cuisinier, nous accueille, il gère le lieu avec Thomas. On décide de rester dans le dortoir, occupé seulement par un autre couple. Les baños sont compartidos mais tellement magiques que même les occupants des chambres privées les utilisent: douche sans fenêtre ouverte sur les montagnes de Lanquin.

A peine arrivés, on a déjà réservé plusieurs excursions, la première commence à 17h. On va visiter la grotte de Lanquin et voir la sortie des murcielagos, les chauves-souris.

On fait la connaissance de Otto, notre rabatteur, il sera notre guide. Le tour dans la grotte est dément, l'air est humide et chaud, on transpire beaucoup. Otto nous fait faire le tour et puis à la tombée de la nuit, on se pose à l'entrée et on voit déferler des milliers de murcielagos. Waouh ! On sent le souffle d'air quand elles sortent, brrrr elles nous frôlent, sans jamais nous toucher.

Le soir, on déguste notre premier repas préparé par Chris, un vrai régal ! Merci aux anglais croisés sur la route pour leur bon plan...

On se sent bien ici !

Le lendemain, on part pour faire une excursion à Semuc Champey, le fameux endroit dont tout le monde parle. On fait la connaissance de Matthieu, belge, et d'Aline, suisse, ils sont de la partie pour cette journée trépidante ! On retrouve Otto qui est, de nouveau, notre guide.

Première activité la visite des grottes à la lumière de bougies, nous avons nos flash light en cas d'inondations. Là, on dépose nos affaires dans une petite cabane et nous voilà partis avec nos bougies en maillot de bain, et oui car les grottes sont aquatiques !!

Là, on se serait cru dans un Indiana Jones, à la recherche du trésor perdu au fond de la grotte. Parfois, obligés de nager, tenant la bougie d'une main, tout en essayant de garder la tête hors de l'eau ! Pas évident, en plus quelques fous rires nous ont rendus la tâche plus compliquée ! Otto nous guide à chaque fois il nous propose deux alternatives: «es optional pero muy facil » Alors, on a escaladé des cascades, plonger dans des trous d'eau, gravis des parois avec une mini échelle... Un vrai trip d'aventurier !

A la sortie, on est tous ravis, à la fin on a presque froid mais une fois dehors on se réchauffe vite On prend, alors, un tubing, une chambre à air surgonflée, pour descendre le rio, muy divertido !

Ensuite, une marche jusqu'au Mirador, quelle montée ! Mais du coup, quelle vue ! Époustouflant, on a devant nos yeux Semuc Champey: un pont naturel de 300m sous lequel coule donc une rivière et sur lequel se sont creusés des piscines naturelles d'eau cristalline venue des montagnes. Ce ne sont pas les mêmes sources d'eau. Incroyable ces deux phénomènes naturels, d'autant plus réunis. On rejoint donc l'entrée de la rivière là où elle plonge sous terre. On ne peut pas trop s'approcher, c'est très glissant et on se retrouverait dessous quelque part, mais personne ne sait vraiment où.

On se rapproche des piscines naturelles, hora del almuerzo ! Hay que disfrutar !

Après un fameux déjeuner on plonge de piscines en piscines jusqu'à atteindre la sortie du tunnel. On comprend enfin pourquoi Otto se trimballe une corde, on peut -pero es optional- descendre à l'aide de la corde voir la sortie du rio, en dessous des piscines naturelles. Les garçons courageux décident de le faire pendant que les filles se disent que c'est définitivement pas pour elles.

Pas de photo à l'appui mais c'est hallucinant. On se retrouve perché sur un rocher donnant sur la sortie du rio, on voit jaillir l'eau souterraine. Quelle puissance ! Et au dessus, des cascades...

On rentre fourbus mais heureux. Après une bonne douche, on attend avec impatience le dîner de Chris! Il faut dire que nous sommes en pension complète, petit déjeuner, lunch bag et dîner.

Là quelle surprise, on retrouve notre couple d'israëliens avec qui on était dans le bus.

On dine ensemble avec Aline et Matthieu et Dario et Einave. Ces derniers ont booké pour le lendemain un hike dans la campagne de Lanquin pour aller jusqu'à la cascade. Ils nous proposent de se joindre à eux. Banco !

Le lendemain, nous voilà partis tous les 6 avec Otto, toujours lui! La marche dure aller-retour 5h. On part à 8h il fait déjà une chaleur de bête! On monte on descend, on a devant nous un paysage magique, au loin on entend déjà la cascade.

On passe devant une école, le professeur nous invite dans la classe. Les enfants sont tout excités, ils ne sont pas habitués à voir des touristes, ici.

Otto veut nous emmener jusqu'au sommet de la cascade, pour cela il paie des campesinos pour avoir le droit de passer par leur chemin. Et quel chemin, il nous faudrait une machette, on se croirait en pleine jungle. Arrivés en haut, Otto est le seul à se baigner, nous tous un peu timorés, on le regarde et on prend des photos.

On redescend pour aller déjeuner près d'un petit pont et là on retrouve la plupart des enfants. Ils ont fini l'école, ils restent un peu avec nous. Mais c'est difficile car ils ne parlent pas encore espagnol mais maya.

Finalement, on prend le chemin de retour. Quelle délicieuse journée tous ensemble.

On arrive à l'hôtel, tout plein de sueur mais aussi d'énergie. Du coup, on décide d'enchaîner par une petite heure de tubing dans la rivière en bas de l'hôtel.

On se laisse dériver le long du rio, on rit, on chante, il faut faire attention au courant, aux rochers à fleur d'eau mais c'est cool. Soudain c'est le drame, on se prend tous dans un arbre pas cool ! On en gardera un souvenir impérissable tous les 6 ! N'est ce pas Aline&Matthieu, Einave&Dario ?! ;-)

De retour à l'hôtel, fourbus, c'est notre dernier soir. Le lendemain, on prend la route pour Antigua avec Dario et Einave. On dit au revoir à Thomas et Chris, on leur laisse un tit badge souvenir. Ok, l'un est anglais et l'autre hollandais, ils auront du mal à nous lire. Mais on a passé de tels moments ici, qu'on voulait leur laisser un badge coup de coeur ! Difficile de partir. Ils viennent d'ouvrir, en août, mais les travellers entendront parler du Zephyr d'ici peu, ça c'est sûr !!

Notre petit coin de paradis...