2009-10-30-17h47m02__Medium_.jpg

Jour 1

Permission de monter à bord Capitaine ? Capitaine Breeze et son épouse Debbie nous attendent au large des Iles de Carti. 25 ans qu'ils habitent en mer, ils ont élevé leur fils sur l'eau aux Bahamas... Depuis 4 ans, ils habitent dans les San Blas. Avant de prendre le large, nous allons nous ravitailler sur une des îles. « Nouedi »-bonjour en Kuna-nous sommes à Kuna Yala, le territoire des Kunas. Ce peuple vivait dans les montagnes aux alentours, mais souffrant trop des intempéries, de maladies et de mauvaises conditions de vie, ils ont décidés de s'installer sur les Iles San Blas. Les Kunas ont leur propres règles, chaque jour les chefs de villages président , de leurs hamacs, une réunion pour passer en revue tous les événements de la journée, bons comme mauvais. Les femmes mariées portent des habits typiques avec brodés sur la poitrine un molas, tissus brodés de formes géométriques de toutes les couleurs, et autour du poignet et de la cheville un bracelet de perle cousu sur mesure. Les hommes quant à eux ont adopté la mode Yankees... Allez comprendre ! Temps de remonter à bord, moussaillons ! Pas de vent. Moteur à l'eau, nous voguons vers le lointain. Ah un air marin nous envahit, nous sommes à bord du Blue Sky! Le bateau ressemble un peu à un bateau de pirate, on se sent vite à l'aise. Peu de temps après, nous essuyons une grosse tempête, pluie, éclair, tonnerre, la totale. Surtout ne rien toucher de métallique, facile sur un bateau... On s'imagine à l'époque des pirates, une bouteille de rhum à la main, la barre dans l'autre à écumer la mer pleine de colère à fendre les flots et … « Moussaillons, hissez les drapeaux de courtoisie SVP Euh oui Capitaine » Sur les ordres du Capitaine, nous nous exécutons et hissons le pavillon de Panama et celui des Kunas, rouge et jaune avec une croix Hindou. En raison d'un temps peu clément, nous nous arrêtons entre deux îlots et nous attendons que le calme revienne. L'ancre à peine jetée, on prépare le matériel de snorkling, nous allons explorer les récifs de corail juste à côté. Le soleil est décidément absent mais l'eau est tellement claire qu'on peut s'en passer. Nous sommes en novembre pleine saison de tempête ! Il se remet à pleuvoir, mais nous sommes sous l'eau et donc déjà mouillés. Les goûtes sur la surface nous offre un joli spectacle...

Nous reprenons la mer direction les East Lemon, le port d'attache du Capitaine et sa femme. Un copieux dîner italien et nous voilà au fond du lit dans notre cabine, un repos bien mérité après cette folle journée. Réveil à 4h00 du mat', départ en jeep pour atteindre Carti, de là on prend une lancha qui nous emmène au Blue Sky. Du coup, 21h bercés par le roulis du bateau, nous dormons profondément. Déjà, pendant l'après-midi, sur le pont, sous la pluie, le nez dans un bouquin, on s'est laissé somnoler au gré du tangage.

Jour 2

Réveil en forme à bord du Blue Sky, une journée délicieuse s'annonce. Enfin, restons vigilants nous sommes en pleine saison des pluies, la météo change vite! On apprend rapidement qu'il ne faut parler à Debbie qu'une fois son premier café bu, maintenant qu'on le sait ça va nettement mieux ! Un ptit déjeuner de pain perdu, mummm... du thé ou café et nous voilà fin prêts pour aller faire du snorkling. Avant de partir, on fait une annonce radio pour un match de volley ball, sur l'île. Cette île est occupée par des Kunas, qui s'occupent de la nettoyer, de ramasser les noix de coco. Tous les trois mois, une nouvelle famille est envoyée ici pour s'en occuper. Les Kunas font aussi toutes sorte de commerces avec les cruisers: fruits de mer, poissons... Sur l'île, on joue aussi au Volley Ball, à la course d'étoile de mer, à la pétanque avec des noix de coco. Et oui, nous sommes aux Caraïbes ! Avant d'entamer une folle partie de Volley Ball, un petit détour par une des cabanes Kunas de l'île pour un petit bracelet de perle... On rentre en nageant au bateau, il pleut du coup on joue au ping-pong dans le living-room. Nous n'avons pas pêché de poissons à la traine, cependant le Capitaine et sa femme ont ce qu'ils appellent une «  fish insurance ».Aussi, au menu ce soir du poisson frais! Après le dîner, une éclaircie, on en profite pour prendre un dernier verre, enfin plus d'un, et refaire un peu le monde. « A bord du Blue Sky, une nuit étoilée sur la côte Panaméenne-Roger -Copy that »

Jour 3

Jusqu'ici la plus belle des journées qui commence, un ciel sans nuage et un soleil prometteur. Nous reprenons le bateau pour nous diriger vers Dog Island. Entre deux îles se trouve une épave. On raconte que le capitaine du bateau pris en pleine tempête et sur le point de couler a réussi à le faire échouer entre ces îles ,tout près du rivage, et comme il y avait peu de fond il a pu sauver tous les vivres- surtout le rhum... Plonger ici, explorer cette histoire sous-marine, imaginer le naufrage, fascinant...Le corail et les poissons en sont les nouveaux propriétaires ! Attention au courant ! Il est assez puissant, aussi d'une main gantée on s'accroche à la carcasse du navire,, on évite soigneusement tout ce qui est orange ou rouge, surtout le corail car ça brûle ! Les rayons du soleil nous donnent une superbe lumière sous l'eau. Ce sera de courte durée car des nuages menaçants arrivent avec le vent. Le temps de remonter au bateau, engloutir rapidement un sandwich et hop on retourne à notre premier point de mouillage. Sur le retour, on décide d'organiser une nouvelle partie de Volley Ball, une annonce passée sur la fréquence et nous retournons sur l'île préparer le terrain. On propose à deux Kunas de se joindre à nous. On joue pas si mal, enfin surtout les Kunas, ils sont carrément doués! Un très beau coucher de soleil nous attend avec deux crabes préparés à la Debbie style...

Jour 4

Dernier matinée à bord du Blue Sky. Un rapide plongeon, une nage sur l'île, une course d'étoiles de mer et nous voilà de retour à Panama Ciudad.

Un dernier au revoir à cette ville, à Fito, allez zou au lit, la nuit est courte et demain, un avion nous emmène à Cartagena-Colombia ! Chevere ...